La vigne

Le choix des plants (peu productifs), la régulation de la taille (courte), la maîtrise des traitements phytosanitaires, la diminution des apports d’engrais, les travaux de conduite de la vigne (palissage, relevage, agrafage…), le choix de matériaux efficaces… répondent tous à un seul leitmotiv : maîtriser les rendements (produire de la qualité et non de la quantité), respecter la nature, diminuer la pénibilité et le temps du travail. Par exemple : la distance de plantation entre les rangs comme celle entre les plants est étudiée et en constante évolution. La lutte contre l’oïdium passe par le choix d’un effeuillage sur une seule face, source d’une meilleure ventilation des raisins et en conséquence d’une économie de temps pour les travaux de cisaille...